La mise à contribution du monde agricole dans la définition de politiques en faveur de l’agriculture est loin d’aller de soi, dès lors qu’il s’agit non seulement de s’accorder sur des grands objectifs, mais aussi de définir comment les traduire en actions. À partir d’une étude de cas en territoire périurbain cet article montre que les difficultés de mise en place d’une coopération entre agriculteurs et élus locaux peuvent s’expliquer en croisant trois axes d’analyse : l’éclatement du monde professionnel agricole et la difficulté qui en résulte à se constituer en interlocuteur professionnel collectif des élus, les visions de ces derniers sur l’agriculture et le rôle qu’ils considèrent pouvoir jouer en matière de politique agricole, et enfin le mode de relations entre ces deux mondes qui, dans le cas étudié, rend difficile un débat approfondi ancré sur les réalités agricoles locales et une production partagée de connaissances pour l’action.

RUAULT C. et VITRY C. Séminaire ASRDLF 7-9 juillet 2015 Montpellier – Territoires méditerranéens : agriculture, alimentation et villes, 2015

Type de document :

Article dans revue

Nom de l'ouvrage / revue :

Revue d’Économie Régionale & Urbaine

Editeur :

Arman Colin

Année :

2017