Les moyens de description sociologique qui reposent sur le comptage d’individus, remplacés par certaines de leurs caractéristiques, conduisent à organiser la société en groupes homogènes, auxquels on attribue une place réelle dans la société, et des relations entre eux. Cela conduit à privilégier les descriptions et analyses en termes de rapports de force, de pouvoir, d’alliances, et surtout de conflit, et à effacer la coopération entre individus appartenant à des agrégats, et sa coexistence nécessaire avec les conflits. Les descriptions de configuration sociale, de réseau d’Inter-influence, permettent de faire apparaître des phénomènes, notamment ( étude réalisée par le gerdal) dans les groupes de voisinage d’agriculteurs.

DARRE J.P., 1991, Economie rurale n° 201, Janvier Février 1991, pp. 6-11.

Référence :

Type de document :

Article dans revue

Nom de l'ouvrage / revue :

Economie rurale n° 201, Janvier Février 1991, pp. 6-11.

Editeur :

Année :

1991