À l’échelle locale, dans la situation quotidienne de leurs activité professionnelle, les agriculteurs discutent entre eux, s’entraident, échangent des idées et des informations. Le groupe professionnel local qu’ils constituent, est caractérisé par un système de relations qui détermine entre eux des interactions. Dans le cadre d’une réflexion sur les ressorts de l’évolution technique en agriculture, l’étude comparative menée ici sur deux villages des Vosges, s’interroge sur les liens qui existent entre la dynamique des pratiques techniques et la structure des réseaux de dialogue entre les agriculteurs.

La dynamique des pratiques techniques est caractérisée dans chaque village, en termes de diversité interne (points communs et variantes entre les agriculteurs, dans les façons de faire et de concevoir les choses), et d’évolution. L’observation du type de changements et de la façon dont ils s’opèrent permet de déterminer une physionomie du changement propre à chaque village, que l’on peut mettre en relation avec la structure du système socio-professionnelle local.

Tout changement fait l’objet d’un débat; l’analyse du débat technique dans chaque groupe, et de la façon dont les agriculteurs argumentent leur choix, permet de montrer en quoi ces choix sont liés à la logique d’un fonctionnement technique et du système de pensée qui s’y rapport, mais aussi à la position de celui qui parle dans le réseau.

Ruault C., 1991, Etudes et Recherches sur les Systèmes Agraires et le Développement, n°20, INRA SAD Paris, 46 pages

Référence :

Type de document :

Ouvrage

Nom de l'ouvrage / revue :

Etudes et Recherches sur les Systèmes Agraires et le Développement, n°20,

Editeur :

INRA

Année :

1991

Auteurs :