En Amérique Centrale les zones de montagnes tropicales sèches se caractérisent par la pauvreté de leurs populations paysannes, des degrés élevés d’insécurité alimentaire et de vulnérabilité environnementale, et une place relativement marginale dans les sociétés et dans les économies nationales. A partir des années 90, les interventions de développement en faveur de ces zones, menées par une diversité d’institutions, se sont multipliées autour d’objectifs tels que « contribuer au développement durable », « favoriser l’intégration sociale et économique des plus pauvres », ou encore « renforcer les capacités des petits producteurs à être acteurs de leur développement ». Malgré des résultats tangibles auprès de certains « bénéficiaires » directs, force est de constater qu’il existe un écart important entre ces objectifs et les effets réels des interventions en termes d’intégration sociale des plus pauvres ou d’émergence de processus de développement durablement portés par les populations concernées. Cette communication présente les résultats d’une recherche en cours menée sous l’angle d’une analyse des dispositifs et des pratiques d’intervention des agents, et en amont des conceptions auxquelles ils renvoient, pour comprendre dans quelle mesure ils contribuent (ou non) à créer les conditions pour favoriser des processus locaux d’innovation en tant que formes de réponse aux difficultés auxquelles les producteurs et familles sont confrontées.

DIETSCH L., RUAULT C., Actes du Symposium Innovation et Développement Durable dans l’Agriculture et l’Agroalimentaire – ISDA 2010. Eds: Coudel, Devautour, Soulard, Hubert. Montpellier, 28 Juin-1 Juillet 2010. Cirad, Inra, SupAgro Montpellier. http://hal.archives-ouvertes.fr/ISDA2010

Type de document :

Communication dans un congrès

Nom de l'ouvrage / revue :

Actes du Symposium Innovation et Développement Durable dans l’Agriculture et l’Agroalimentaire - ISDA 2010

Editeur :

Cirad, Inra, SupAgro Montpellier.

Année :

2010