Parmi les activités du chercheur conduisant une recherche-action, figure, au premier chef, celle qui consiste à assurer la coopération avec ses interlocuteurs pour la formulation initiale du problème, et les transformations successives de cette première formulation. Le but de cette contribution est d’examiner les difficultés et conditions de cette activité, qui sont de trois types : les difficultés dues au fait que les problèmes des interlocuteurs non-scientifiques et ceux des chercheurs ne sont pas de même nature, les effets de la disparité des positions sociales, les difficultés d’inter-compréhension liées aux écarts de construction de la réalité. Les tâches que le chercheur doit accomplir, compte tenu des conditions relevées, sont difficilement compatibles en particulier celles qui consistent, à la fois, à aider ses interlocuteurs à formuler leur problème, et à chercher à les convaincre de modifier cette formulation pour la rapprocher de la sienne.

DARRE J.P., Dans: Albaladejo C. et Casabianca F. (eds): La recherche action. Ambitions, pratiques, débats. Etudes et Recherches sur les Systèmes Agraires et le Développement – n° 30 (1997). Paris, INRA, pp. 177-182.

Type de document :

Article dans revue

Nom de l'ouvrage / revue :

Etudes et Recherches sur les Systèmes Agraires et le Développement - n° 30 (1997)

Editeur :

INRA

Année :

1997